Croix de Guerre « Seconde Guerre mondiale », c’est parti !

Après plusieurs mois d’attente, nous sommes enfin en mesure de vous proposer les ordres de bataille pour jouer des scénarios sur la Seconde Guerre mondiale. Voici pour commencer l’ordre de bataille de base d’un peloton d’infanterie soviétique standard. Dès la semaine prochaine, nous vous proposerons l’ordre de bataille d’un peloton de panzergrenadiers pour l’année 1944.

Chapitre 16

La Seconde Guerre mondiale

Pour ne pas porter à confusion dans la numération des chapitres existants, nous avons décidé de créer un chapitre distinct consacré aux ordres de bataille du second conflit modial même si la mécanique de création pour les scénarios est la même que dans le chapitre 9.

16.1 Union Soviétique, 1944

Les effectifs de l’infanterie soviétique ont toujours été un problème tout au long du conflit. Nous vous proposons donc une liste la plus proche possible des effectifs réels.

Base obligatoire

Peloton d’infanterie

Section de commandement

1 lieutenant (Chef) armé d’un PM (3 PF),

1ère section commandée par un sergent (Chef) armé d’un PM (3 PF) avec

1 x GdC avec une figurine armée d’un DP-28 (MLG), une figurine de pourvoyeur armé d’un Fusil et de 6 fusiliers armés d’un Fusil (12 PF)

2ème section commandée par un sergent (Chef) armé d’un PM (3 PF) avec

1 x GdC avec une figurine armée d’un DP-28 (MLG), une figurine de pourvoyeur armé d’un Fusil et de 6 fusiliers armés d’un Fusil (12 PF)

3ème section commandée par un sergent (Chef) armé d’un PM (3 PF) avec

1 x GdC avec une figurine armée d’un DP-28 (MLG), une figurine de pourvoyeur armé d’un Fusil et de 6 fusiliers armés d’un Fusil (12 PF)

Vaut au total pour de l’infanterie régulière (Moral 7) = 48 PF

Chaque GdC est considéré comme ayant une dotation de grenades anti-personnels sans que la qualification de « Grenadiers » puissent être appliquée comme pour les troupes de la Grande Guerre. Cette dotation ne représente en effet qu’une paire de grenades maximum par soldat au lieu d’une dizaine pendant la Grande Guerre.

Pour 18 PF de plus, tous les fusiliers (pas les pourvoyeurs) d’une section ainsi que le sergent peuvent être équipés de grenades anti-chars. Dans ce cas, chaque figurine (soit 7 figurines pour une section intacte) a un facteur de 1.5 au corps-à-corps contre les véhicules au lieu de 1. De même la section peut attaquer un véhicule « au corps-à-corps » lors d’un mouvement soutenu (5.1.1).

Dans la Table de Tirages des Chefs (TTC), il faut considérer les sergents qui commandent les sections ou groupes de reconnaissance comme des caporaux et appliquer le MLD de -1 au tirage des caractéristiques.

Puis au choix (il s’agit ici des soutiens organiques d’une compagnie, les autres soutiens seront détaillés ultérieurement)

1 x mitrailleuse Maxim (ML) avec 4 figurines de servants = 12 PF

1 x équipe « anti-char » avec une figurine armé Fusil Anti-Char (4 PP) et un pourvoyeur armé d’un Fusil (1 PF) = 5 PF

1 x GdC « Casseurs de Chars » commandé par un caporal (Chef) armé d’un PM (3 PF) et deux figurines armées d’un Fusil (2 PF) et d’un Panzerfäuste de prise (36 PP) = 41 PF

1 x équipe « Tireur d’Elite » avec une figurine de Tireur d’Elite (2 PF) et un assistant armé d’un Fusil (1 PF) = 6PF

1 x mortier moyen de 82 mm (MTR) avec 3 figurines de servants = 20 PF (un figurine d’observateur d’artillerie armé d’un pistolet peut être ajoutée à la section de commandement pour diriger les Tirs du mortier)

1 x GdC de reconnaissance (ELITE) avec capacité d’infiltration (5.1.1) commandé par un sergent (Chef) armé d’un PM (3 PF) avec

une figurine armée d’un DP-28 (MLG), une figurine de pourvoyeur armé d’un Fusil et de 3 figurines armés d’un PM = 30 PF